Ozanam, un atelier plein de ressources !

Ozanam organise sa Grande Friperie  samedi 31 mars de 10h à 18h. Les amateurs de brocante connaissent bien ce marché aux puces à Vaulnaveys-le-Bas. Savez-vous que c’est également un Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale ? C’est ce que nous explique M. Terlizzi, directeur d’Ozanam.

Logements du Centre d'Hébergement et de Réinsertion Sociale

Logements du Centre d'Hébergement et de Réinsertion Sociale

Ozanam, marché aux puces à Vaulnaveys

Ozanam, marché aux puces à Vaulnaveys-le-Bas

Ozanam, de la communauté au CHRS
L’association Ozanam a été créée en 1957 par M. Rivière, un grenoblois ami intime de l’abbé Pierre, qui  s’est inspiré des idées sociales et humanistes de Frédéric OZANAM, avocat chrétien du 19ème siècle. Pour faire simple, « on peut dire que c’est un  copier-coller d’Emmaüs » explique M. Terlizzi, dont la mission principale est la récupération des cartons, meubles et vêtements, mais dans un contexte de communauté laïque et non de communauté de vie.

Rupture idéologique en 1973 : Ozanam devient un CHRS (Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale) sous compétence de l’Etat, qui en finance une partie. Aujourd’hui on compte 700 CHRS en France, certains n’accueillent que des familles, d’autres que des hommes isolés, c’est le cas d’Ozanam.

Le CHRS dispose de 33 chambres + 1 chambre collective, soit la possibilité d’héberger 36 personnes. La moyenne d’âge est de 43 ans.

Un accompagnement global des personnes

Les personnes qui arrivent à Ozanam ont un parcours de vie très chaotique : addiction, séjour en prison, mais aussi situation difficile suite à une rupture ou un divorce, une période de chômage. Le dénominateur commun : « aidez-moi à me sortir de là ». L’arrivée à Ozanam résulte d’une collaboration avec des partenaires (services sociaux, des hospices), du bouche à oreille, etc. Le directeur précise que « Ozanam propose un accompagnement global mené à bien par les éducateurs et du partenariat extérieur (CMP de Vizille, médecins généralistes, association alcoologie-addiction, …) ».  Il s’agit d’un suivi au quotidien de la personne (économies, budget, papiers, enfants, alcool) par une équipe de salariés de l’association : 3 éducateurs spécialisés, 1 infirmière, des moniteurs sur les ateliers.

Quand à la durée du séjour, on ne peut rien prévoir. Les personnes restent en moyenne 2 ans, mais on constate que :

  • 1 personne sur 3 va jusqu’au bout de son projet (appartement, travail, pension de famille, …)
  • 1 personne sur 3 est dans l’entre-deux : « je veux, je veux pas, je veux, je peux pas ». Elle peut faire des allers-retours  puis passer dans la première catégorie (aboutissement du projet)
  • 1 personne sur 3 pour laquelle l’équipe d’accompagnement n’a pas de réponse, « ça nous échappe » raconte M. Terlizzi. « La personne est tellement cassée à l’intérieur que nous on ne peut pas compenser. On peut conseiller, encourager, mais on ne force pas quelqu’un à voir un psychologue. Pour cette personne c’est trop tôt… »

Au minimum l’individu sort d’Ozanam avec une boîte à outils : qu’est-ce qu’il faut faire, où il en est, à quelle porte frapper, … Le jour où il a un déclic, il pourra utiliser cette boîte à outils ou refaire appel à Ozanam ou à un autre partenaire.

La valeur travail
Les CHRS qui proposent des ateliers représentent seulement 1/5ème des 700 CHRS en France. Pourtant cette activité apporte beaucoup aux personnes hébergées :

– cela renforce la stabilité : on a un but le matin en se levant,
– cela permet d’avoir un travail à mi-temps : l’autre mi-temps sert à rencontrer les référents, les médicaux, il faut aussi gérer son temps libre (ce n’est pas facile pour tous)
– cela apporte un sentiment de valorisation : « je vaux encore quelque chose, je me croyais foutu mais je m’aperçois qu’au fur et à mesure on me fait confiance ». C’est un travail avec le public, le regard des autres est important.

Tout le monde travaille, cela fait partie du contrat lorsqu’on est pris en charge à Ozanam. Ce travail est dédommagé à hauteur de 40% du SMIC (travail d’insertion) avec un cumul possible avec le RSA. Cela permet aux moniteurs de travailler la notion d’économie, « mettre de l’argent de côté ». Ceux qui jouent le jeu partent d’Ozanam avec un petit pactole pour se reloger, mettre en route leur projet.

Les 3 ateliers
Depuis 2009 l’Atelier Récupération est devenu Ressourcerie, avec affiliation au Réseau national des Recycleries / Ressourceries.

  • Ressourcerie : récupération d’objets, meubles et vêtements destinés à la revente
  • Espace verts : débroussaillage, élagage, création de jardin.
  • Nourriture : il s’agit de l’équipe en charge de la cuisine.

En arrivant au CHRS, la personne est envoyée vers l’atelier qui lui convient le mieux, où elle se sentira le plus à l’aise, selon ses compétences.

Les projets

La réhabilitation du bâtiment de logements construit en 1976 : des travaux d’isolation sont nécessaires afin de faire des économies d’énergie.
La Ressourcerie a le vent en poupe. Une convention a été signée avec la Communauté de communes du Sud Grenoblois pour autoriser Ozanam à récupérer dans les déchetteries (notamment l’électromenager). Les surplus de vêtements sont rachetés par une société qui les transforme en papier. Les dons de vêtements font effectivement l’objet d’un tri réalisé par 5 bénévoles et des contrats aidés, afin de mettre en vente les plus beaux.

Infos pratiques

Marché aux puces : Mercredi et Samedi de 10h à 18h

Dons : Lundi au Samedi (sauf Vendredi après midi) de 8h30 à 12h et 13h30 à 16h30

–> meubles, objets, vêtements, vaisselle, jouets, quincaillerie en BON ETAT.

Débarras : Ozanam vient chez vous pour débarrasser votre maison, appartement, cave, grenier ou autre. Prendre rendez-vous au 04 76 89 19 96

Plus d’infos sur le site d’Ozanam : http://www.ozanam-grenoble.com

PS : La gazette remercie le directeur d’Ozanam, M. Terlizzi, pour l’interview qu’il nous a accordé.

Publicités

Une réflexion sur “Ozanam, un atelier plein de ressources !

  1. Pingback: La déchèterie fait du bruit (suite) | la Gazette de Vaulnaveys

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s