Réforme des rythmes scolaires à l’école primaire de Vaulnaveys-le-Haut

La mairie de Vaulnaveys-le-Haut convie les enseignants et les membres de l’association de parents d’élèves à participer à une réunion, lundi 18 février, sur la réforme des rythmes scolaires et la réflexion en cours menée par la commune à ce sujet.

Dans un contexte économique difficile et avec la perspective des prochaines élections municipales prévues en mars 2014, la réforme des rythmes scolaires établie par le ministre de l’éducation nationale Vincent Peillon est menée tambour battant. Il est toutefois encore temps de réfléchir à la mise en place de cette nouvelle organisation du temps scolaire pour les écoles primaires et maternelles puisque les maires ont jusqu’au 31 mars 2013 pour se prononcer sur le report ou non de la date de mise en application.

Parents d’élèves et enseignants de l’école Jules Bruant, vous êtes conviés par Benoît Gillet, le directeur général des services de la mairie,  à une réunion lundi 18 février 2013 à 19h en Mairie de Vaulnaveys-le-Haut (salle du conseil). Comme le souligne très justement l‘APE :  » Ne laissons pas le train passer, nous souhaitons être acteur dans l’application de cette nouvelle réforme alors venez avec vos interrogations et vos propositions. »

Cliquez sur l'image pour agrandir

Cliquez sur l’image pour agrandir

Objectif de la réforme
Le 26 janvier 2013 le journal officiel a publié le Décret n° 2013-77 du 24 janvier 2013 relatif à l’organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires. Cette réforme a pour objectif de mieux respecter le rythme biologique des enfants et favoriser ainsi la concentration et l’apprentissage.
En savoir plus : education.gouv.fr/rythmes-scolaires

Ce que ça change
Concrètement, on revient à une semaine de 4,5 jours soit environ 180 jours de classe au lieu de 144 (ce qui ramène la France presque au même niveau que les autres pays européens). Le nombre d’heures annuelles d’enseignement reste le même, elles seront donc plus réparties dans le temps. Le reste de la journée sera organisé en Activités pédagogiques complémentaires (APC) ou en activités périscolaires. Chaque journée ne pourra excéder 5h30 d’enseignement (3h30 pour le mercredi matin). La pause de midi doit être au minimum de 1h30.
Outre les questions d’organisation et de coût que cela implique pour la commune et/ou les parents, quid des transports scolaires, de la cantine le mercredi et des associations ? Le créneau du mercredi matin leur est supprimé, l’après-midi sera peut-être octroyé au centre de loisirs, car la mobilisation des parents sera plus difficile ce jour-là et plus morcelée. Parmi les options possibles pour cette nouvelle organisation : une dérogation pour utiliser le samedi matin.

Activités pédagogiques complémentaires (APC) et activités périscolaires
Il est important de bien distinguer « les activités pédagogiques complémentaires » (APC), délivrées par les enseignants, et les activités périscolaires faisant appel à du personnel d’animation et d’encadrement.

  • Les APC : elles sont organisées par l’enseignant qui demande l’accord des parents, pour  » l’aide aux élèves rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages » ou « pour une aide au travail personnel ou pour une activité prévue par le projet d’école, le cas échéant en lien avec le projet éducatif territorial ».
  • Les activités périscolaires : la ministre des sports, Valérie Fourneyron, a fait savoir le 24 janvier qu’elle préparait un décret abaissant le taux d’encadrement des enfants pour les activités périscolaires. Cette mesure permettra aux communes d’embaucher moins de personnel. Elle répond à deux critiques de l’Association des maires de France sur le coût de la réforme et sur la difficulté pour les petites communes de trouver du personnel qualifié. Le seuil actuel, qui est d’un adulte pour 10 enfants de moins de 6 ans et un pour 14 au-delà de 6 ans, passera à 1 pour 14 et 1 pour 18. Ces normes ne s’appliqueront que dans le cadre des projets éducatifs territoriaux.

Questions-réponses sur ce que ça implique pour les communes : http://www.education.gouv.fr/cid67035/un-guide-pratique-pour-accompagner-les-maires-dans-la-mise-en-oeuvre-de-la-reforme-des-rythmes-a-l-ecole-primaire.html

Réactions d’enseignants, élus et parents :

Mise en place : 2013 ou 2014 ?
Les maires de France ont jusqu’au 31 mars pour se prononcer sur la mise en place des nouveaux rythmes scolaires en 2013 ou en 2014. Les conseils d’école peuvent, tout comme les maires, proposer un projet d’organisation de la semaine scolaire. C’est le Dasen (Directeur Académique des Services de l’Education Nationale) qui décide au final. Il pourra accepter des dérogations sur le samedi matin ou la durée de la journée. Important : une aide sera accordée aux communes qui mettent en place la réforme dès 2014, environ 50€ par enfant ce qui couvrirait 1/4 des dépenses nécessaires.

NDLR : Cet article est le fruit de mes lectures sur le sujet, très vaste. N’hésitez pas à réagir pour apporter des précisions ou des corrections 🙂

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Publicités

2 réflexions sur “Réforme des rythmes scolaires à l’école primaire de Vaulnaveys-le-Haut

  1. Pingback: En bref : suite de la réunion sur les rythmes scolaires | la Gazette de Vaulnaveys

  2. Pingback: Conseils d’écoles et réforme des rythmes scolaires | APE Vaulnaveys-le-haut

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s