Réunion publique sur la pollution de l’eau à Herbeys

Depuis le 25 juillet 2016 le réseau d’eau potable d’Herbeys (le SIEC) est pollué suite à un incident sur la zone de captage de Casserousse. De nombreux herbigeois se plaignent de la mauvaise qualité actuelle de l’eau potable (chlorée en permanence depuis l’épisode de pollution). Venez vous informer et donner votre avis lors de la réunion publique avec le service des eaux de la métropole ce vendredi 6 janvier à 19h à la Maison Pour Tous d’Herbeys.

Le retour à une situation normale dépend, certes, de la qualité de l’eau mais aussi de l’accord des services de l’état. Une inquiétude existe : il est donc possible que notre eau reste chlorée indéfiniment même si cela n’est plus nécessaire. Les habitants d’Herbeys qui souhaitent retrouver leur eau pure, doivent donc le faire savoir au service des eaux de la métropole et se faire entendre sur le sujet auprès des élus de la même métropole. L’objectif est dans un premier temps d’obtenir des informations très précises sur la situation actuelle (et les risques qui peuvent subsister avec l’enneigement artificiel) et de demander ensuite aux pouvoirs publics de tout mettre en œuvre pour retrouver rapidement la qualité d’origine de notre eau et sa sécurisation.

Comprendre l’incident de pollution du réseau d’eau potable du SIEC :

Le Siec est le Syndicat des Eaux de Casserousse qui regroupe cinq communes : Poisat, Brié-et-Angonnes, Herbeys, Venon et Saint-Martin-d’Uriage. C’est un syndicat à vocation unique (Sivu) qui gère la collecte, le traitement et la distribution de l’eau captée à Fontfroide.

Suite aux orages du 24 juillet 2016 au soir sur le secteur de Casserousse à Chamrousse, des coulées de boue se sont créées sur la piste de ski en cours d’équipement d’un réseau de neige de culture et d’un télésiège.
L’intensité de l’événement (120 mm/h relevé à la Croix de Chamrousse) a produit une concentration des écoulements dans les zones terrassées et notamment le réseau d’enneigement, entraînant des débordements sur certains captages, situés en aval du parking de Chamrousse, malgré les moyens de protection mis en oeuvre.
La boue a alors atteint le captage S4 des sources Hautes de Fontfroide et a progressé dans les conduites et réservoirs, polluant ainsi le réseau d’eau potable. L’eau impropre à la consommation fait l’objet d’une restriction depuis le lundi 25 juillet. Le captage a été mis hors service et des solutions ont été mises en oeuvre pour avoir une autre alimentation dans les réseaux, et des gros travaux de nettoyage, lavage et choration ont été réalisés.
Les travaux d’aménagement du domaine skiable de Chamrousse (secteur Casserousse) se situent à l’intérieur des périmètres de protection des captages de Fontfroide, gérés par Grenoble Alpes Métropole et alimentant les communes d’Herbeys, Brié, Saint Martin d’Uriage (en partie) et Poisat (en partie).
Dans ce contexte, un hydrogéologue agréé a été nommé par l’Agence Régionale de Santé afin d’émettre un avis hydrogéologique et sanitaire sur les travaux projetés et définir des préconisations en matière de protection des captages.

Lire le rapport de Thierry Monier, hydrogéologue agréé en matière d’hygiène publique dans le département de l’Isère.

Réaménagement de la piste de ski Casserousse - 2016

Advertisements

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s